L’accord-cadre du 13 juillet 2021 sur le télétravail dans la fonction publique en 6 points

Feature Image

Un accord attendu.
Il étend aux trois versants de la fonction publique le recours au télétravail. Les agents pourront désormais télétravailler au maximum 3 jours par semaine.

Modernisation de l’organisation du travail dans la fonction publique.
Cet accord formalise le recours au télétravail et marque une nouvelle étape dans la rénovation du dialogue social dans la gestion des RH de la fonction publique.

Un nouvel outil de gestion et d’organisation du travail.
L’accord-cadre donne aux administrations un socle qui leur permettra d’initier, d’ici au 31 décembre 2021, un dialogue avec leurs employés pour décliner l’accord.

Le mantra du télétravail : volontariat, éligibilité, réversibilité.
Les employeurs publics garderont à l’esprit trois principes :  volontariat des agents, éligibilité des activités, et réversibilité.

Une occasion de renouveler le dialogue social sur les activités éligibles.
Les employeurs pourront englober ce sujet dans une réflexion plus large sur l’organisation du temps de travail et le fonctionnement de leurs services.

Une évolution à replacer dans le mouvement de modernisation de la fonction publique.
Étape saillante dans la modernisation du fonctionnement des administrations, cet accord prépare l’introduction d’un nouvel outil qui renforcera leur agilité. Une réelle opportunité !